Retour sur le lancement du Prix International Théophile Legrand de l’Innovation Textile 2012 le 12 avril à Paris

              La Fondation Théophile Legrand – Institut de France a lancé le jeudi 12 avril au siège de la Fondation Simone et Cino del Duca, propriété de l'Institut de France à Paris, la 4ème édition du Prix International Théophile Legrand de l’Innovation Textile, auquel sont associés de nombreux chercheurs et industriels. Créée en 2007 par Christian et Dominique Cambier pour valoriser le patrimoine historique et industriel de la région de Fourmies (59), la Fondation Théophile Legrand – Institut de France a pris une dimension internationale en lançant en 2009 le Prix International de l’Innovation Textile. Ce prix de soutien à la recherche textile est aujourd’hui le plus important dans ce domaine. Il récompense chaque année deux chercheurs pour l’invention d’une fibre textile originale ou de nouveaux procédés de production industrielle.

 Des textiles révolutionnaires

               Textile « intelligent », textile « retard au feu », textile « auto-rafraîchissant », textile « antichoc et isolant acoustique », textile « autonettoyant et antibactérien », textile « détecteur d’obstacles » : les 3 premières éditions du prix ont récompensé des procédés parfois révolutionnaires qui trouvent des applications dans de nombreux domaines : médical, militaire, sportif, aéronautique, aide aux personnes handicapées par exemple. Le textile « auto-rafraîchissant » de Gauthier Bédek, récompensé en 2010, a fait l’objet d’un brevet et il est en phase de pré-commercialisation par la société Damart (mise en vente en 2013-2014).

 Un tremplin pour la recherche

                          Ce Prix international est ouvert à tous les chercheurs, les doctorants ou aux étudiants de niveau Master 2. Son but est de favoriser l’innovation textile, la recherche, l’émulation et l’imagination, en mettant en lumière d’un côté la création technique ou industrielle et de l’autre la création mécanique, directement liées au monde textile. Cette compétition doit aussi servir de tremplin à des chercheurs qui sont en capacité d’inventer le textile de demain ! Cent trente-cinq ans après la disparition de Théophile Legrand, la crise économique et les délocalisations n’ont pas mis un terme à la recherche dans le textile, ni aux innovations. Plus que jamais, la région Nord-Pas-de-Calais reste une référence mondiale dans le domaine du textile innovant. Les deux chercheurs primés en 2011 sont une preuve éclatante du dynamisme régional, capable d’attirer les meilleurs doctorants internationaux. Pour rappel, le 1er lauréat 2011 est un chercheur pakistanais qui travaille dans un laboratoire de Maubeuge et pour l’Université de Valenciennes, ainsi que pour l’ENSAIT et le laboratoire GemTEX à Roubaix. Trois industriels du Nord de la France se sont montré intéressés pour produire et commercialiser son invention, qui fera l’objet d’un brevet prochainement. 

 Un Prix qui monte en puissance

              Sur les 60 doctorants textiles qui étudient de par le monde, douze ont déposé en 2011 un dossier de candidature pour participer au Prix de l’Innovation Textile. Trois étaient des chercheurs Français. Les neuf autres étaient originaires du Pakistan, de Lituanie, de Turquie, de Grande-Bretagne, d'Italie, d'Allemagne, d'Égypte, de Thaïlande et de Chine. Les dossiers présentés aux experts sont des projets textiles à la pointe de la technologie et de l’innovation. Plusieurs d’entre eux devraient pouvoir être commercialisés dans les années à venir. Pour rappel, il y a eu onze candidatures de neuf nationalités différentes en 2010 et sept candidats originaires de France, de Belgique et de Tunisie en 2009.

Nouveautés 2012 :

> Le règlement, la composition du jury et le comité des experts ont été remaniés en 2012, avec l’arrivée de nouveaux chercheurs et de spécialistes en « design textile innovant ». Au-delà de la création de nouvelles fibres textiles, l’innovation dans la conception, la transformation des tissus ou l’utilisation des nouveaux textiles dans notre quotidien seront privilégiées en 2012. Les dossiers de candidatures doivent être envoyés avant le 14 août 2012.

> Le Prix Théophile Legrand 2012 sera coordonné par Paul Schuler (société SP Prestations & Communication).

> Après le musée du textile et de la vie sociale à Fourmies en 2009, l’École Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles de Roubaix en 2010 et le Bol Vert à Trélon en 2011, les Prix 2012 seront remis le dimanche 7 octobre 2012 à 14h30 à l’Abbaye Royale de Chaalis dans l’Oise, l’une des propriétés de l’Institut de France. Deux bus au départ de Fourmies permettront à 100 habitants du sud-Avesnois de découvrir ce haut lieu de l’histoire de France et d’assister à la cérémonie. Au programme de cette journée : visite du site et de ses exceptionnelles collections d’art. Un spectacle et un cocktail viendront clôturer la cérémonie. L’organisation du déplacement en bus a été confiée à l’association des Escapades Sambre-Avesnoises (anciennement Office de Tourisme de Fourmies associatif), partenaire du Prix depuis 2011. La participation à cette journée sera offerte par la Fondation sur invitation.

> En 2013, le Prix Théophile Legrand sera de retour en Sambre-Avesnois. Il devrait être organisé au Lycée Théophile Legrand à Louvroil. Le livre sur la vie de Théophile Legrand écrit par Jean-Louis Chappat devrait être édité en 2014.

> Un concours sera lancé dans les écoles du canton de Trélon d’ici septembre 2013. La Fondation est prête à soutenir différentes initiatives locales qui donneront de l’Avesnois une image positive.

 Renseignements :

Paul Schuler, coordinateur du Prix 2012 : 06 62 85 60 11 ou theophile-legrand@hotmail.fr / www.theophilelegrand.com