Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Blog du Prix International de l'Innovation textile et de la Fondation Théophile Legrand - Fondation de France
Blog du Prix International de l'Innovation textile et de la Fondation Théophile Legrand - Fondation de France
Visiteurs
Depuis la création 46 190
Derniers commentaires
20 décembre 2015

La lauréate 2015 du Prix International Théophile Legrand de l’Innovation Textile au service de l'industrie

Création d’encres à base d'une molécule proche de l’hémoglobine bovine pour différents supports textiles

 IMG_9758

Par le Docteur Ludivine Dumont-Meunier (30 ans – France) > Lauréate du Prix International Théophile Legrand de l’Innovation Textile 2015 au service de l’Industrie

Responsable R&D, qualité et développement durable pour l’entreprise Doublet SA (Avelin – 59 – France) / Docteur diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles (ENSAIT à Roubaix - France)

La couleur est la perception sensorielle que nous avons de la lumière visible. Il existe 2 façons d’obtenir les couleurs, soit par synthèse additive avec le RVB (Rouge, Vert, Bleu) utilisée principalement pour les afficheurs, soit par synthèse soustractive, avec le CMJ (Cyan, Magenta, Jaune) auquel le noir est ajouté pour pouvoir reproduire des couleurs plus sombres, notamment par impression et sérigraphie.

Candidate retenue en 2011,20012et 2013 au prix Théophile Legrand de l'innovation textile, Ludivine Dumont-Meunier a présenté ses travaux entrepris dans le cadre du projet « intellitex » portant sur la création d’afficheurs dynamiques, avec changement de couleur. L’objectif était de créer une structure multicouche mince, permettant de modifier les couleurs des zones désirées. Un support type «écran», destiné aux publicitaires, mais aussi au grand public, permettrait en effet d’afficher un message et de le modifier à tout moment sans changement de support ni renouvellement de batteries.

Ici, les travaux portent toujours sur la couleur, son changement et sur la création d’afficheurs mais cette fois avec une technologie moins coûteuse et plus simple. L’originalité de l’invention repose sur le caractère environnemental des encres développées (encres K), puisque celles-ci sont faites à partir du sang de veau, un déchet, pour lequel aucune solution de retraitement n’existait jusqu’à aujourd’hui. La seconde originalité vient du fait que ces encres peuvent apparaître, puis disparaître à volonté.

Les 3 principaux avantages du projet sont le recyclage d’un déchet (l’hémoglobine des bovins), la diminution de consommation d’énergie et un prix final d’encre moitié moins cher que ce qui existe aujourd’hui sur le marché international. Ce projet est en phase de déploiement industriel et un fabricant d’encres est actuellement recherché.

L’utilisation de cette nouvelle encre  pour des applications textiles dans des conditions normales semble en totale adéquation avec les exigences du marché (exigences réglementaires applicables sur les articles textiles teints ou imprimés). Le rapport d’analyse toxicité des « encres K » démontre l’absence de substances indésirables ou réglementées. Toutes les valeurs trouvées sont largement inférieures aux valeurs limites imposées ou exigées par le marché. 

Aucun colorant allergène ou colorant pouvant contenir ou libérer des arylamines cancérigènes n’a été détecté. Les encres testées ne contiennent des métaux qu’à l’état de traces (quand ils sont détectés) ce qui ne présente aucun risque majeur pour la santé.  

Les avantages des encres K

- L’utilisation d’un déchet pour produire des encres d’impression, ce qui entraine une diminution de l’impact environnemental lors de l’activité d’impression.

- L’utilisation possible sur d’autres supports que le polyester (coton, papier, bâche enduite, etc…)

- La non-toxicité des encres K a été démontré (rapport de l’IFTH)

- Il n’y a plus de passage en calandre différé comme aujourd’hui, l’étape de séchage et de fixation se fait en continu sur l’imprimante, sans faire appel à des machines surpuissantes au coût aberrant.

- Le prix des encres : une première estimation place le litre d’encres K deux fois moins cher que les encres actuelles.

Les travaux présentés ici sont confidentiels. Les détails techniques précis ne sont volontairement pas cités.

Passage à l'industrialisation

La société Doublet indique qu’ils effectuent « depuis une quinzaine d'années des recherches pour trouver de nouvelles encres à base de molécules de synthèse, dont la composition est proche de l'hémoglobine bovine. Nous n'utilisons pas de sang d'animaux mais bien des molécules de synthèse. Cette nouvelle encre est non toxique, sans allergène et permet de réduire les étapes de fabrication (séchage) en limitant les dépenses énergétiques de nos ateliers ».

Renseignements : Paul Schuler : + (33) 06 62 85 60 11 / + 33 (0)3 27 60 73 96

Courriel : theophile-legrand@hotmail.fr

Retrouvez toute l’actualité de la Fondation sur Internet : www.theophilelegrand.com

Publicité
Commentaires
Blog du Prix International de l'Innovation textile et de la Fondation Théophile Legrand - Fondation de France
  • Découvrez toute l'actualité du Prix International Théophile Legrand de l'Innovation Textile organisé par la Fondation Théophile Legrand, sous l'égide de la Fondation de France et de l'UIT, par l'Agence SP&C / Paul Schuler à Fourmies.
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Publicité
Archives
Newsletter
Publicité