Le créateur d’un « textile autonettoyant et antibactérien », remporte le Prix International de l’innovation textile 2011

 Philippe_Taquet_et_Munir_Ashraf

Philippe Taquet, Vice-président de l'Académie des Sciences et Munir Ashraf, lauréat du Prix de l'Innovation Textile 2011

Munir Ashraf, un Pakistanais de 29 ans, a reçu le 1er octobre au Bol Vert à Trélon (59), des mains de Philippe Taquet, Vice-président de l'Académie des Sciences, le Prix International Théophile-Legrand de l'Innovation Textile 2011. Après avoir effectué des études d'ingénieur textile au Pakistan, Munir Ashraf poursuit actuellement sa formation en qualité de doctorant à l’ENSAIT à Roubaix. Il collabore actuellement dans deux laboratoires du Nord de la France : le Laboratoire des Matériaux céramiques et Procédés Associés (LMPA) à Maubeuge et Génie et Matériaux Textiles (GEMTEX) à Roubaix. Il a inventé un textile capable de tuer les bactéries et de se nettoyer tout seul.

Remise_des_troph_es_2011_3 

Les membres du jury, Philippe Taquet et les deux lauréats du Prix de l'Innovation Textile 2011

Un Prix de renommée internationale !

Organisé par la Fondation Théophile Legrand – Institut de France, avec le concours de l’écomusée de l’avesnois et de l’Office de Tourisme de Fourmies et ses Environs, ce Prix international est ouvert à tous les chercheurs, les doctorants ou aux étudiants de niveau Master (bac + 5 et plus). Son but est de favoriser l’innovation textile, la recherche, l’émulation et l’imagination, en mettant en lumière d’un côté la création technique ou industrielle et de l’autre la création mécanique, directement liées au monde textile. Cette compétition doit aussi servir de tremplin à des chercheurs qui sont en capacité d’inventer le textile de demain !

Remise_des_troph_es_2011_2

Il y en a environ une soixantaine de doctorants de par le monde. 12 d’entre eux ont déposé en 2011 un dossier de candidature pour participer au Prix de l’Innovation Textile. 3 étaient des chercheurs Français. Les 9 autres étaient originaires du Pakistan, de Lituanie, de Turquie, de Grande-Bretagne, d'Italie, d'Allemagne, d'Égypte, de Thaïlande et de Chine.   Les dossiers présentés aux experts sont des projets textiles à la pointe de la technologie et de l’innovation. Plusieurs d’entre eux devraient pouvoir être commercialisés dans les années à venir.

 Gauthier_Bedek

Gauthier Bedek, lauréat 2010

Succéder au textile intelligent et au tee-shirt auto-rafraichissant !

En 2009, c’est un textile intelligent « anti feu » capable de détecter des températures spécifiques (seuil de douleur, point de fusion...) et même des produits chimiques dans l’atmosphère qui a remporté le premier prix Théophile Legrand de l’Innovation Textile. En 2010, les experts et le jury avaient choisi d’offrir les 10 000 euros de récompense à Gauthier Bédek, le créateur d’une fibre textile auto-rafraîchissante (dont le projet devrait être commercialisé sous forme de tee-shirts dès 2013).

Christian_Cambier

Christian Cambier, fondateur de la Fondation Théophile Legrand - Institut de France

Le jury, aidé d'un comité d'experts, a dû cette année choisir entre 12 projets :

-        Un textile antibactérien et autonettoyant

-        Un processus industriel de découpe textile

-        Un système de détection d'obstacles entièrement intégré dans des structures  textiles pour des personnes mal ou non-voyantes

-        De nouvelles technologies permettant de fabriquer des structures non-tissées en 3D, par aiguilletage oblique et sandwiches composites optimisés

-        Une structure composite textile en trois dimensions pour la protection balistique de véhicules militaires terrestres

-        Des panneaux textiles « électro réactif » dont les graphismes peuvent changer de couleur

-        Un système d’assemblage pour la production de textiles intelligents, capable de changer de couleur ou d’inscription

-        Un process industriel pour traiter les textiles manufacturés par ultraviolet, pour rendre le tissu imperméable et antibactérien

-        Un textile intelligent électro-conducteur pour application médicale…

-        Un pneumatique gonflant en fibre textile pour des applications médicales

-        Un textile à base de fibres naturelles

-        Des panneaux textiles harmonieux réagissant à la chaleur, la lumière et l'électricité

 Philippe_Taquet_et_Munir_Ashraf_2

Le premier prix 2011 pour le pakistanais Munir Ashraf

 Doctorant à l’ENSAIT à Roubaix et chercheur aux laboratoires GEMTEX de Roubaix et LMPA à Maubeuge, Munir Ashraf a développé un textile autonettoyant, empêchant la croissance des bactéries. Cette nouvelle fibre peut être utilisée dans divers domaines comme la médecine, le traitement des eaux et/ou à des fins d'ameublement. Ce nouveau procédé de textiles techniques et  de textiles intelligents permet d’obtenir des résultats surprenants : les textiles peuvent se nettoyer comme les feuilles de lotus, mais aussi décolorer les taches de couleurs indésirables et tuer les bactéries (ou empêcher leur croissance) si elles s’attachent sur le tissu. Les techniques utilisées pour intégrer différentes propriétés fonctionnelles sur une seule et même étoffe, sont innovantes. Elles sont aussi très faciles à reproduire sur différents types de structures textiles et autres matériaux. Plusieurs tests ont été effectués avec succès. Plusieurs industriels sont déjà intéressés par ce nouveau textile aux propriétés révolutionnaires.

 La_famille_Cambier_et_Senen_Kursun_Bahadir

La famille Cambier et Senen Kursun Bahadir, seconde lauréate du Prix de l'Innovation Textile 2011

Le 2ème Prix pour un système textile de détection d'obstacles !

Le second Prix Théophile Legrand de l’Innovation Textile a été remis par Christian et Dominique Cambier, fondateurs de la Fondation Théophile Legrand - Institut de France et co-présidents du Comité de sélection des lauréats, à Senen Kursun Bahadir, doctorante originaire de Turquie à l’ENSAIT-GEMTEX de Roubaix et à l’ITU Textile Technologies and Design Faculty d’Istanbul en Turquie. Elle a inventé un système de détection d'obstacles portable entièrement intégré à des structures textiles pour des personnes malvoyantes. Ces textiles pourraient être développés dans les secteurs militaires, sportifs ou dans le milieu médical. Ces nouveaux textiles permettent de créer une gamme de vêtements interactifs, électroniques et intelligents. Plusieurs tests ont été effectués avec succès.

 Le_public_de_la_c_r_monie

Du passé à l’avenir…

 Ce Prix International de l’Innovation Textile a été créé par Christian Cambier, le descendant direct de Théophile Legrand, un entrepreneur innovant du 19ème siècle qui fut à l'origine de l'expansion économique textile de la ville de Fourmies. Sous son impulsion, la cité nordiste est devenue le premier centre mondial de laine peignée dès 1860. Théophile Legrand (1799-1877) substitua l'industrie de la laine peignée à celle du coton, en favorisant l’installation des machines à vapeur et l’industrialisation de la filière textile. 134 ans après sa disparition, la crise économique et les délocalisations n’ont pas mis un terme à la recherche dans le textile et aux innovations. Plus que jamais, la région Nord-Pas-de-Calais reste une référence mondiale dans le domaine du textile innovant. Les deux chercheurs primés en 2011 sont une preuve éclatante du dynamisme régional, capable d’attirer les meilleurs doctorants internationaux !

  Les_soutiens_de_Jean_Louis_Chappat

Paul Schuler, Coordinateur du Prix International Théophile Legrand avec Jean-Louis Chappat, auteur de la biographie sur Théophile Legrand et ses collaborateurs

Renseignements : 06 62 85 60 11 / 03 27 60 88 22 / theophile-legrand@hotmail.fr

Retrouvez toute l’actualité de la Fondation sur : www.theophilelegrand.w1w.fr

Christian_Cambier_et_Senen_Kursun_Bahadir

Christian Cambier et Senen Kursun Bahadir, seconde lauréate du Prix de l'Innovation Textile 2011

 

Spectacle_de_l_innovation_textile

Le spectacle de l'Innovation Textile 2011 par la compagnie Odile Pinson